INSOLITE ET SECRETE

LES JOYAUX DE LA VILLE

C U L T U R E -  LES JOYAUX DE LA VILLE D'AIX EN PROVENCE

 

 

 

Cité du livre /                   Grand théatre de Provence

 


Le pavillon noir

 

 

 

Musée Vasarely                                                     Archives départementales

 

 


 

Conservatoire d' Aix en Provence 

 

Aix dévoile le dernier bijou d'une très rare parure culturelle

La Provence - ‎6 sept. 2013‎
Autour de la Cité du livre et après le Pavillon Noir, le Grand Théâtre de Provence, les Archives départementales et le Centre Arcade, le conservatoire vient d'être livré et boucle un forum culturel, assez exceptionnel. Tour du propriétaire... Spectacles - Loisirs ...
LES CARRIERES DU SITE CEZANNIEN

Aix-en-Provence - Aix : les pierres magiques de Bibémus attirent toujours

Les anciennes carrières exploitées dès l'Antiquité et saisies sur des toiles de Cézanne, font le bonheur des visiteurs. Une visite qui fourmille d'anecdotes historiques...

 

AIX MARSELLE PROVENCE CAPITALES EUROPENNES DE LA CULTURE 2013

IMAGES DE L'ATELIER DE CEZANNE

MUSEE GRANET LES IMAGES

MUSEE DES TAPISSERIE VILLE D'AIX

IMAGES DU MUSEE DU VIEIL AIX

MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLE DE LA VILLE D'AIX

IMAGES HOTEL DE CAUMONT AIX

PAVILLON VENDOME AIX LES IMAGES

V I D E O  OPPIDIUM D'ENTREMONT AIX  (1 Clic)

MUSEE MEMORIAL DU CAMP DES MILLES

VIDEO DE L'INAUGURATION DU CAMP DES MILLES ( 1 Clic )

VISITE VIRTUELLE DU GRAND SAINT JEAN

 

 

L E S   C I N E M A S     A I X O I S    (1 Clic )

PATRIMOINE D'AIX -  ESPOIR OU INQUIETUDE

ARPA - ASSOCIATION POUR LA RESTAURATION ET LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE DU PAYS D'AIX

HOTELS PARTICULIERS AIX ET PAYS D'AIX AVEC WIKIPEDIA

CULTURE - AIX MARSEILLE PROVENCE NATHALIE ALLIO DIRECTRICE  ( VIDEO )

 

B A S T I D E    D U    C O U R S 

 

Lieux d'intérêt

Touloubre
Touloubre
 
le temple des musiques actuelles qui devrait voir le jour en 2017
 
Samedi 25/10/2014 à 11H58 AIX-EN-PROVENCE LES PENNES-MIRABEAU
   
 
 
'Info la Provence.com
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Spectacles - Loisirs - Le temple des musiques actuelles qui devrait voir le jour en 2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La CPA a validé en conseil communautaire, le projet de Scène de musiques actuelles (Smac) à la Constance

 

Rock, ragga, pop, électro, rap, jazz, groove, variétés... Depuis des années, ils vivent en pays d'Aix. Mais façon puzzle, au gré des efforts d'opérateurs privés et associatifs plus où moins bien lotis par les subventions publiques. Aidés ou pas, Seconde Nature, AixQui ? qui a bien consolidé son tremplin Class'Eurock ou le Korigan qui vient de relancer une programmation, s'activent à Aix. Comparses et Sons fait de même à Venelles, Musical Riot téléguide du dub partout. Né à Peyrolles le festival Cosmopoli'zen fait son trou à Vitrolles ou Charlie Free tient la barre en jazz. Et la municipalité des Pennes-Mirabeau porte le Jas Rod pour ne pas que sa jeunesse réduise sa vie à Plan-de Campagne.

Le danger ? L'asphyxie, qui guette quand on tente de conjuguer lieu de diffusion, de création, de vie, de rencontre et d'accompagnement des jeunes artistes en restant isolé. La Fonderie aixoise l'a tenté avec bonheur cours Saint-Louis et moins au Bois-de-l'Aune jusqu'en 2007. Reste son festival Zik Zac... Solution à l'ensemble de la problématique ? Une Scène de musiques actuelles avec cahier des charges fixé par un label d'État, à l'instar de la Paloma de Nîmes. Aix étant tancé depuis des lustres d'empiler les temples dédiés à la musique classique et de ne pas considérer celle qui préoccupe majoritairement sa jeunesse . Le sujet a été traité à l'échelle communautaire.

Un temps envisagée, pour ressusciter le Stadium de Vitrolles, désiré par beaucoup près des facs, elle sera finalement liée à l'urbanisation de la Constance. Laquelle n'a pas que des fans. Mais la Smac sortira enfin de terre. Le résultat du concours d'architectes devrait être connu en mai 2015 et, sauf recours ou retard de travaux, sa livraison est prévue fin juillet 2017. Alléluia...


Artistes connus, artistes locaux et cerveau collectif

Une Smac impliquant des professionnels du secteur artistique, comme au Grand Théâtre de Provence, c'est une délégation de service public (DSP) qui a été privilégiée à une régie communautaire. L'appel à candidatures sera lancé courant 2015 et les postulants auront près d'un an pour préparer leur dossier. L'obtention du label impliquant concertation et étude (voir encadré), outre le volet transport (des voies d'accès vont être aménagées pour la Constance que le BHNs desservira) l'observation d'un dizaine de Smac existantes a révélé que l'accompagnement des artistes et opérateurs locaux y tenaient une place importante. L'élue Sophie Joissains qui a mené le projet, l'a noté particulièrement : "Les concerts avec des artistes confirmés dans la grande salle vont évidemment répondre à une longue attente. Mais ce qui m'intéresse surtout, c'est ce qui se passera dans la petite de 400 places et dans les studios ouvert 7 sur 7 pour les artistes et opérateur du pays d'Aix dont le cahier des charges de la DSP imposera la prise en compte."

Chargé de mission Musiques actuelles pour la CPA, André "Pepito" Gracia, lui a des idées précises sur la future gestion : "A La Fonderie, on a essayé de tout faire du sol au plafond. D'autres aussi, chacun replié sur son nombril et son genre musical. Ce n'est pas tenable. Il faut de plus en plus de pros pour gérer la musique et cela a un prix comme les coûts des plateaux qui augmentent alors que l'argent public diminue. Les grosses machines type Festival des Vieilles Charrues jouent les aspirateurs en s'associant à de gros partenaires financiers. Le pays d'Aix, lui est irrigué par des petits festivals qui ont leur charme et des acteurs culturels à l'année un peu partout. Qui gérera la Smac sera chargé de mutualiser leur com, d'aider en comptabilité, etc...Ce stratège pourra très bien être un des acteurs locaux consultés sur le projet. Mais pour tenir la tête du réseau créé, il faudra qu'il mette son cerveau en mode collectif. C'est le cas du directeur de celle de Saint-Etienne qui me confiait qu'avant ce poste, il n'avait jamais même parlé aux autres porteurs des musiques actuelles."

 

Manuel Gros